//
vous lisez...
à lire, à voir, jeux vidéo, web

SERIOUS VIDEO GAMES : UN 5EME ECRAN

Les serious video games, kézako ?

Les jeux vidéos, un simple passe-temps ? Pas si sûr, depuis quelques années, les techniques et principes des jeux ont envahi le secteur de l’entreprise. Ces « serious video games » entendent allier divertissement et formation. Découverte d’un concept encore peu connu en France.

Des logiciels inspirés par l’industrie du jeu, mais destinés au monde professionnel c’est là définition commune de ces jeux vidéos sérieux.
Concrètement, entreprises et collectivités publiques commandent des jeux vidéos sur mesure, qui complètent la formation de leurs employés.

Pour Jean Menu, directeur de projets jeux vidéos à la Cité des Sciences et de l’Industrie, cite en exemple l’entreprise de location Kiloutou. Ou comment le jeu vidéo peut renouveler la formation de livreur.

Se former devant un écran peut en laisser plus d’un dubitatif. Ne risque-t-on pas perdre le contact humain indispensable entre professeur et élève ? Au contraire estime Jean Menu, la formation virtuelle peut permettre un suivi et une évaluation renforcée, en présence ou non d’un professeur.

Le jeu vidéo sérieux peut être pratiqué dans divers secteurs, et reconstituer des univers proches du réel, et des situations complexes (conflits, crises humanitaires… voir le prochain article du blog).

Mais le serious game peut aussi être utilisé pour séduire des clients, les publicitaires l’ont très bien compris. D’où le développement de l' »advergaiming ». Des jeux qui permettent au client de se familiariser avec l’univers d’une marque, son vocabulaire, ses codes, son univers. Bref,  de passer un moment de plaisir – virtuel – avec une marque. Par exemple, faire son shopping avec un personnage virtuel, essayer différents modèles de voiture dans un décor reconstitué. Le jeu vidéo, par son aspect ludique, peut donc être utilisé comme support publicitaire. Un possibilité qui peut expliquer la frilosité française face à ce secteur. Jean Menu déplore d’ailleurs que le jeu vidéo ne soit pas pris au sérieux en France, malgré les perspectives qu’il offre.

Notre pays ne connaît pas encore de réel engouement autour de ce secteur. On peut plutôt parler d’un « buzz », selon Jean Menu. Un phénomène médiatique qui prend de l’ampleur, rencontres et discussions pour mieux comprendre les enjeux du sujet se multiplient. 

Laetitia Cheyroux, Camille Andres

Prochaine conférence samedi 15 novembre à 15h au festival des 4 Ecrans. Reste maintenant à trouver des financements qui manquent à ce secteur en France.

Publicités

Discussion

Une réflexion sur “SERIOUS VIDEO GAMES : UN 5EME ECRAN

  1. I love your site!

    _____________________
    Experiencing a slow PC recently? Fix it now!

    Publié par Michael Tim | samedi 28 février 2009, 7:07

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :