//
vous lisez...
à voir, mobile

COMPETITION

« Phone reporters »: que récompenser ?

Ici ni travail artistique, ni application journalistique. Seulement le choc des images. Quinze vidéos sourcées et choisies avec Les Observateurs de France 24 sont sélectionnées dans la compétition Phone reporters. Quinze scènes fortes, choquantes ou violentes empruntées à l’actualité mondiale des douze derniers mois et filmées par des amateurs. Alors quelles critères retenir pour attribuer le prix ?

Émotion? Information? Dénonciation? Les quatre membres du jury, correspondants à Paris de médias européens, ne savent pas encore quel critère prendra le pas sur les autres dans l’attribution du prix Phone reporters.

Pour Jean-Philippe Schaller, correspondant à Paris pour la TSR et la RTBF, « le critère principal est le côté documentaire, la diffusion d’un événement qui devait être caché, la présence d’un témoin qui permet de faire connaître une situation. Faire ce qu’une caméra classique n’aurait pas pu. »

« Difficile de ne pas prendre en compte l’aspect  militant », considère son confrère Piero Pisarra, correspondant de la télévision publique italienne RAI. On pense alors à la vidéo de Lamine Mbegue, qui assista depuis une salle d’embarquement de l’aéroport de Madrid au ligotage d’un clandestin par la police. Ou à celle  de l’incroyable bavure policière  dans le métro d’Oakland aux Etats-Unis. Dans cette dernière, un passager filme une arrestation sur le quai. Le métro est à l’arrêt. Les policiers sont sous pression. A 2.55mn, on entend une détonation. L’un des policiers a tiré sur un homme menotté, à terre. Il décède sur le coup. Les passagers sont horrifiés.

Dans ces deux cas le désir de dénoncer intervient après avoir assisté à un événement jugé révoltant.

La démarche est différente dans la vidéo d’une ONG embarquée sur un bateau de pêcheurs gazaouites, puisqu’il s’agit là d’apporter la preuve du harcèlement de la marine israélienne en tentant de filmer un événement répété dans le temps. L’intention militante existe déjà avant de sortir la caméra.

Dans la vidéo suivante, « les pêcheurs et les membres de l’ONG manquent de se faire tirer dessus sans pouvoir se prévaloir de la qualité journalistique », note Jean-Philippe Schaller. Il estime que la prise de risque doit être prise en compte « si elle  amène une information forte, mais pas en tant que telle ».

La démarche militante ne vient parfois pas toujours de la personne qui filme, mais de celle qui diffuse la vidéo. C’est le cas des scènes d’éxécutions de rebelles tamouls par l’armée sri-lankaise, filmées par l’armée mais récupérées et diffusées par l ‘Organisation des journalistes pour la démocratie au Sri Lanka. Pour Piero Pisarra, cette vidéo « à la limite du soutenable » offre « un témoignage important d’un conflit oublié ».

Les images de la mort de Neda à Téhéran ont fait le tour du monde. La jeunesse, la beauté, le courage, la mort silencieuse, l’oeil et le visage figés dans le sang. Le mot « martyre » vient à l’esprit. Peut-on voir dans ces images une dimension artistique ? « Ça me gêne de parler d’artistique, explique Jean-Philippe Schaller. C’est un peu malsain. Il peut y avoir une intensité qui fait qu’apparaît une telle dimension, mais cela ne peut pas être un critère de sélection. Ce n’est pas le but recherché. »

La mort de Neda au cours d'une manifestation à Téhéran a été filmée par le téléphone portable d'un anonyme

En suivant ces premières pistes de deux des membres du jury, certaines vidéos semblent donc partir avec une longueur d’avance.  Jean-Philippe Schaller a « déjà une petite idée. Il y en qui se détachent nettement et qui, peut-être, me parlent plus que d’autres ». Piero Pisarra attend pour sa part « beaucoup des échanges avec les autres membres du jury pour qu’on se mette d’accord sur les critères ».

Fabien Offner

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :